L’échographie est un examen complémentaire quasiment incontournable pendant le suivi de grossesse. Aucun examen échographique n’est obligatoire contrairement aux consultations mensuelles de grossesse ou à certaines prises de sang comme le groupe sanguin, la toxoplasmose ou la rubéole. Cependant, trois échographies appelées « échographies de dépistage » sont recommandées à toute femme enceinte par la communauté médicale, et certains examens supplémentaires peuvent vous être proposés en fonction de votre situation. Au cours de l’échographie obstétricale nous recherchons le bon développement du fœtus (absence de malformation, croissance normale) et nous contrôlons la bonne santé de la femme enceinte.

Pour rappel, l’échographie est un examen d’imagerie médicale utilisant des ultrasons et est donc indolore et non-invasif. Les études médicales tendent à montrer que l’échographie dans une utilisation normale n’a pas d’effet néfaste sur le foetus a priori. Néanmoins, il est d’usage en médecine de n’avoir recours à ce type d’examen que lorsque cela s’avère nécessaire, en en limitant la durée et la fréquence. C’est le principe de précaution.

ÉCHOGRAPHIES DE DÉPISTAGE

Ces échographies sont au nombre de trois et ont lieu aux 1er, 2e et 3e trimestre. Il est obligatoire que nous vous fassions signer un consentement lors de la première échographie. Si une anomalie est identifiée, l’on pourra alors vous proposer d’autres examens et vous orienter vers un autre praticien.

Bien que ces échographies soient des examens médicaux et non pas des « séances photos », nous essayons au maximum de rendre le moment le moins stressant et le plus agréable possible.

Échographie du 1er trimestre

Cet examen est réalisé entre 11 et 14 SA, idéalement autour de 12 SA.

Le premier temps de la consultation nous permettra de faire connaissance, de constituer votre dossier et de parcourir votre histoire médicale. Nous vous expliquerons également les différents examens échographiques de la grossesse ainsi que le dépistage de la trisomie 21.

Ensuite, nous passerons à l’examen échographique en lui-même. Il est réalisé par voie abdominale vessie pleine ; parfois nous avons besoin de compléter l’examen par voie vaginale si la position du foetus n’est pas idéale ou si les conditions abdominales d’examen ne sont pas suffisantes. Cet examen a pour objectif de dénombrer le(s) foetus, de dater le début de la grossesse, de mesurer la clarté nucale et de faire un premier examen rapide de la morphologie du foetus.

Échographie du 2e trimestre

Cet examen est réalisé entre 20 et 25 SA, idéalement autour de 22 SA. Il est réalisé par voie abdominale. Rarement, nous avons besoin de compléter l’examen par voie vaginale pour étudier le col, le placenta ou une structure foetale bas située.

Il a pour objectif principal d’examiner la morphologie du foetus et de dépister une éventuelle malformation. Nous contrôlons également sa croissance, sa quantité de liquide et le placenta.

Échographie du 3e trimestre

Cet examen est réalisé entre 30 et 35 SA, idéalement autour de 32 SA. Il est réalisé par voie abdominale. Rarement, nous avons besoin de compléter l’examen par voie vaginale pour étudier le col, le placenta ou une structure foetale bas située.

Il a pour objectif principal de contrôler la bonne croissance de votre foetus et sa présentation. Nous faisons également un examen de sa morphologie et nous étudions sa quantité de liquide et le placenta.

AUTRES ÉCHOGRAPHIES

En fonction de votre situation, il peut vous être proposé des échographies supplémentaires. Elles sont donc toujours proposées par votre échographiste ou par la personne qui suit votre grossesse, sage-femme ou médecin. Ces examens sont autant variés que les situations qui nous amènent à les réaliser : datation, contrôle de vitalité devant des saignements, croissance de votre bébé… Nous réalisons ces échographies complémentaires au cabinet.

ÉCHOGRAPHIES DE JUMEAUX

Si vous êtes enceinte de jumeaux, votre suivi échographique sera plus rapproché. L’échographie de dépistage du 1er trimestre est encore plus importante, car elle va nous permettre de déterminer si vos jumeaux partagent le même placenta ou s’ils ont chacun le leur. Cet élément est primordial dans le suivi de votre grossesse.

  • Si vos jumeaux ont chacun leur placenta, le suivi échographique de base qui est recommandé consiste en une échographie tous les mois à partir de 18 SA jusqu’à la fin de la grossesse.
  • Si vos jumeaux partagent le même placenta, le suivi échographique de base qui est recommandé consiste en une échographie toutes les deux semaines à partir de 18 SA jusqu’à la fin de la grossesse.

Si nous sommes amenés à vous diagnostiquer une grossesse avec trois foetus ou plus, nous vous orienterons alors vers le bon praticien, car nous ne pratiquons pas le suivi échographique de ces grossesses à haut risque qui doit être réalisé par un spécialiste.

RECOMMANDATIONS GÉNÉRALES ET AUTRES INFORMATIONS

  • Puis-je venir accompagnée ?
Vous pouvez bien entendu venir accompagnée d'un adulte. Nous vous demandons d'éviter au maximum la présence d'autres personnes ou d'enfants.
  • Que dois-je apporter avec moi ?
Vous devez vous présenter munie de votre carte Vitale. Apportez également l'ensemble de vos documents médicaux : notamment précédentes échographies, résultats de dépistage de la trisomie 21, carte de groupe sanguin, résultats de prise de sang.
  • Est-il possible de prendre des photos ou des vidéos pendant l’examen ?
Malheureusement, il ne vous est pas possible de faire des photos ou des vidéos pendant l'examen, notamment pour des raisons médico-légales. De toutes façons, nous produisons après chaque examen un compte-rendu qui comporte notamment des clichés de l'examen.
  • Est-ce qu’il est possible de pratiquer une échographie en 3D/4D ?
Ce type d'échographie ne nous apporte pas grand chose lors du suivi d'une grossesse. Ainsi nous n'utilisons cette technique que très rarement à des fins médicales. Toutefois, nous sommes équipés de ces sondes spécifiques au cabinet et nous pouvons essayer d'effectuer une image 3D de votre foetus si vous le souhaitez. Car rappelons que ces acquisitions nécessitent des conditions d'examen excellentes afin d'obtenir une bonne image, et notamment une certaine position foetale et une quantité de liquide amniotique confortable. Nous ne pouvons donc pas vous garantir le succès de cette technique et l'obtention d'une belle image.
Par ailleurs, nous vous mettons en garde contre les entreprises qui proposent ce genre d'examens, effectués par des personnes qui ne sont ni médecin, ni sage-femme. Ce commerce est illégal, dangereux, vous coûte cher et n'est pas remboursé par la sécurité sociale. Nous ne pouvons que vous inciter à ne pas vous rendre dans ce genre d'enseigne.
  • À quel moment est-il possible de connaitre le sexe du foetus ?
Vous pouvez choisir de connaitre ou non le sexe de votre enfant à naitre lors des échographies de grossesse.
Si vous souhaitez le connaitre, sachez que la différenciation des organes génitaux externes en sexe féminin ou sexe masculin débute à partir de 11 SA. Mais la différence n'est pas visible de suite à l'échographie. Ainsi vous pourrez connaitre le sexe foetal lors de l'échographie du 2e trimestre.
  • Travail en réseau
Nous travaillons avec deux CPDPN (Centre pluridisciplinaire de diagnostic prénatal) de Nouvelle-Aquitaine : celui du CHRU de Bordeaux et celui de l'ESPIC Maison de Santé Protestante de Bordeaux Bagatelle. Nous sommes adhérents au RPNA (Réseau périnatalité de Nouvelle-Aquitaine).