Échographie précoce de grossesse

Lorsqu’une femme souhaite réaliser une IVG (Interruption Volontaire de Grossesse), on lui demande bien souvent de pratiquer une échographie en amont. Cette échographie a pour but principal de savoir à quel stade la grossesse en est. Car pour rappel, une IVG ne peut être faite qu’avant 12 semaines de grossesse révolues (14 SA). Cet examen est donc à réaliser rapidement. Vous pouvez prendre rendez-vous chez nous ou vous pouvez appeler Julien Guermont si vous ne réussissez pas à trouver un créneau proche.

Cette échographie est réalisée par voie abdominale vessie pleine, et peut être complétée d’un examen par voie vaginale si les conditions abdominales d’examen ne sont pas suffisantes.

Cet examen coûte 35,65 € et nous le réalisons sans dépassement d’honoraires. Il n’entre pas dans le forfait IVG à 100 % car il n’est pas cumulable avec les consultations faites avec votre médecin ou votre sage-femme ; vous n’êtes donc pas dispensée d’avancer les frais. Il est néanmoins pris en charge comme tout autre acte à 70 % par votre caisse et 30 % par votre complémentaire.

Cet examen peut être réalisé anonymement pour les jeunes femmes mineures non émancipées sans consentement parental (elles bénéficient également de la dispense d’avance de frais). Pour les femmes majeures ou mineures émancipées, l’anonymat n’est pas possible, mais cet examen restera confidentiel comme tout examen médical, et il bénéficiera d’une confidentialité renforcée par les services de l’Assurance maladie. Si toutefois vous souhaitez bénéficier de l’anonymat, il faut vous adresser directement à un établissement de santé public qui lui seul pourra vous garantir une prise en charge anonyme.

Échographie de contrôle après l’IVG

Après l’IVG, il peut vous être demandé de faire pratiquer une échographie de contrôle, le plus souvent deux semaines après. Cette échographie a pour objectif de s’assurer de l’efficacité du geste. Elle est réalisée par voie abdominale vessie pleine mais nécessite souvent un examen par voie vaginale.

Pour plus d’informations

ivg.gouv.fr

service-public.fr

ameli.fr